Nigeria : Ali Dangote se lance dans le raffinage de pétrole

0

Considéré comme l’homme le plus riche du continent africain, Ali Dangote vient d’officialiser sa descente dans l’arène du raffinage de pétrole. L’homme d’affaire nigérian a indiqué que la  raffinerie, actuellement en construction dans son pays devrait permettre au Nigéria d’économiser 7,5 milliards de dollars de réserves de change dès 2020.

« La raffinerie permettra d’économiser une énorme quantité de devises car, aujourd’hui, nous investissons énormément d’argent pour l’importation de produits pétroliers et nos réserves de devises sont en train de s’épuiser », a affirmé le milliardaire dans des propos rapportés par This Day.

Il faut notifier que le Nigéria qui est le plus important producteur de pétrole d’Afrique, importe chaque année 90% de sa consommation d’essence et de diesel, à cause de la faible capacité de traitement de ses infrastructures de raffinage. Un paradoxe qui coûte cher aux finances publiques, plus d’un tiers des réserves de change du pays.

La solution ? Raffiner. Il existe bien quatre raffineries publiques, mais elles sont quasiment à l’arrêt en raison de la mauvaise gestion et d’un sous-investissement chronique. Selon des informations fournies par la Bureau national des statistiques (Nbs), le pays a importé pour 349,45 milliards de dollars d’essence au mois de mars 2018, soit le volume le plus élevé d’importations de produits pétroliers au cours du trimestre.

Cet état de choses exerce une forte pression sur les réserves extérieures du pays et a récemment entraîné une dépréciation du Naira, la monnaie locale.

Fort de ce constat, le milliardaire Ali Dangote s’est lancé dans un projet de dix milliards de dollars pour construire une raffinerie d’une capacité de 650 000 tonnes dans la zone industrielle de Lagos. La raffinerie sera opérationnelle dès 2020, date à laquelle elle commencera à alimenter les réseaux de distribution d’essence et de diesel. Devakumar Edwin a précisé que la nouvelle raffinerie qui sera installée dans la zone industrielle de Lekki à Lagos, aidera le gouvernement fédéral à créer un secteur de raffinage domestique robuste, capable de réduire les importations et de sauver le pays de la fuite des capitaux.

Cette raffinerie, la plus importante d’Afrique, permettra aux finances publiques d’économiser sept milliards et demi de dollars en réserves de change, annonçait ce week-end l’un des cadres du groupe Dangote. Pour le milliardaire, qui a fait fortune dans les cimenteries, ce repositionnement sur le secteur pétrolier est aussi un virage stratégique. La raffinerie pèsera la moitié des actifs du groupe côté à la bourse de Londres.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here