Le Sénégal œuvre pour parfaire sa politique environnementale afin de permettre, d’ici à l’horizon 2035, à tout citoyen de vivre dans un Sénégal salubre, où il aura accès à l’eau potable, à l’assainissement, à des transports efficaces, à un cadre de vie sain, des habitations économes en énergie et une nature préservée.                                    

Pourtant, la politique environnementale du Sénégal ne peut se faire sans avoir pris en compte Dakar. « Lorsqu’on parle d’un Sénégal vert, il serait effectivement plus juste de traiter l’ensemble du territoire mais, Dakar, sa capitale, est la vitrine du pays. Toute initiative prise en son sein serait de facto à piquer sur l’ensemble du territoire, a résumé

Mamadou Sakho dans un reportage consacré à la protection de l’environnement au Sénégal à fait un focus sur Dakar, la capitale, la vitrine du pays dans l’objectif pointer du doigt les défis en matière de préservation de l’environnement qui se dressent devant nous à l’horizon 2035, date promise pour l’émergence du Sénégal.

Ce téléfilm sur l’environnement revient sur l’avenir de l’aéroport Léopold Sédar Senghor dans l’écosystème dakarois, les récentes découvertes en hydrocarbures et gaz naturel, la surveillance de la pollution, l’urbanisation par endroit anarchique à Dakar, les stratégies de lutte contre le changement climatique, la gestion des urgences environnementales, et plus vastement la vision du développement durable au Sénégal.

Moctar FICOU / VivAfrik                                        

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here