Un expert allemand invite à aborder le défi du changement climatique par la coopération internationale

0

Un sommet vidéo Chine-France-Allemagne, visant à renforcer la coopération entre les trois pays sur le changement climatique a été organisé vendredi 16 avril 2021. De l’avis d’un expert allemand, le changement climatique constitue un défi qui ne peut être abordé qu’à travers la coopération internationale au sortir de ce sommet. 

Le président chinois Xi Jinping a souligné, lors de ce rassemblement qu’il était toujours partisan de la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et qu’il était prêt à renforcer la coopération avec la France et l’Allemagne sur le changement climatique.

« J’ai annoncé que la Chine s’efforcera d’atteindre le pic des émissions de dioxyde de carbone d’ici à 2030 et de parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2060. Cela signifie que la Chine, en tant que plus grand pays en développement du monde, réalisera la réduction la plus spectaculaire au monde de l’intensité des émissions de carbone, et parviendra à la neutralité carbone du pic des émissions de carbone dans le délai le plus court de l’histoire du monde », a-t-il déclaré.

La Chine a inclus le pic de carbone et la neutralité carbone dans son plan global de conservation écologique, et a encouragé le développement d’une économie circulaire verte et à faible niveau de carbone sur tous les plans. Elle a décidé d’accepter l’Amendement de Kigali au protocole de Montréal et de renforcer le contrôle des gaz à effet de serre autres que le dioxyde de carbone, tels que les hydrofluorocarbures, a-t-il ajouté, précisant que la réponse au changement climatique est la cause commune de toute l’humanité et qu’elle ne devait pas être un instrument de marchandage pour la géopolitique, ni une cible pour attaquer d’autres pays, ni une excuse pour les barrières commerciales.

Pour sa part, le fondateur de l’Energy Watch Group, un groupe de réflexion allemand spécialisé en sécurisation des approvisionnements énergétiques à long terme, affirme que « la communication mondiale constitue une base importante pour donner rapidement à toutes les nations un accès aux technologies et stratégies de protection du climat.

Poursuivant son allocution, Hans-Josef Fell, a renchéri que les approvisionnements en énergie renouvelable ont été étudiés et se sont avérés techniquement réalisables et économiquement avantageux.

L’isolement conduit à « un ralentissement des activités de protection du climat », ce qui suscite « des conséquences catastrophiques dues aux effets du réchauffement climatique, tels que la destruction des habitats et des bases alimentaires », a-t-il souligné.

S’exprimant sur les engagements de la Chine à atteindre un pic d’émissions de dioxyde de carbone d’ici à 2030 et de parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2060. M. Fell a affiché son optimisme et croit savoir que ces objectifs seront réalisés. La Chine a créé des conditions permettant de faciliter l’atteinte de ces objectifs tels que le développement des énergies renouvelables, l’e-mobilité et la promotion d’un mode de vie écologique et à faible consommation de carbone.

Hans-Josef Fell a, enfin inviter l’Europe et la Chine à renforcer leur coopération en matières de marchés écologiques ainsi que de technologies environnementales.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire