Des efforts d’urgence pour éviter la famine en Somalie envisagés, dixit l’ONU

0

Un haut responsable de l’aide humanitaire de l’ONU en Somalie a appelé jeudi la communauté internationale à intensifier son assistance humanitaire pour éviter la famine dans ce pays où plus de 6,2 millions de personnes sont confrontées à une situation d’insécurité alimentaire grave, a –t-on indiqué dans french.cri.cn.

Peter de Clercq, coordinateur humanitaire pour la Somalie, a mis en garde que si une intensification massive et urgente de l’aide humanitaire n’était pas menée dans les prochaines semaines, la famine pourrait prochainement devenir une réalité dans certaines des régions de Somalie les plus affectées par la sécheresse. « Si nous n’intensifions pas la réaction à la sécheresse immédiatement, cela coûterait des vies, cela détruirait davantage de moyens de subsistance, et cela pourrait entraver la poursuite des initiatives essentielles de construction de l’État et d’instauration de la paix », a-t-il dit à l’occasion de la publication de nouvelles statistiques sur la sécurité alimentaire et la nutrition à Mogadiscio. « Une sécheresse, même une sécheresse de cette ampleur, n’est pas automatiquement obligée de se traduire par une catastrophe, si nous pouvons réagir de manière assez rapide avec une aide préventive de la communauté internationale », a déclaré M. Clercq. Ce pays de la Corne de l’Afrique est confronté à une sécheresse intense, provoquée par deux saisons consécutives de faibles précipitations. Dans les régions les plus affectées, les précipitations inadéquates et le manque d’eau ont balayé des récoltes et tué du bétail, tandis que les communautés sont forcées de vendre leurs avoirs et d’emprunter de la nourriture et de l’argent pour survivre.

Selon l’Unité d’analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition (Fsnau) et le Réseau de systèmes d’alerte anticipée à la famine (Fewsnet) de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), le nombre de personnes nécessitant une aide alimentaire a augmenté de 5 millions en septembre à plus de 6,2 millions actuellement, soit plus de la moitié de la population du pays. Ces chiffres incluent une augmentation spectaculaire du nombre de personne en situation de « crise » et « d’urgence », de 1,1 million il y a six mois à 3 millions selon les chiffres projetés pour la période de février à juin. La situation est particulièrement grave pour les enfants. Environ 363 000 enfants en situation de malnutrition aiguë ont besoin d’un soutien alimentaire d’urgence, y compris un traitement vital pour plus de 71 000 enfants en état de grave malnutrition. « C’est le moment d’agir pour éviter une nouvelle famine en Somalie. En renforçant la lutte contre la sécheresse en 2016, nous devons intensifier rapidement la réaction humanitaire pour répondre efficacement aux besoins importants et éviter une famine », a déclaré M. Clercq. Les souffrances dans ce pays, provoquées par un conflit prolongé, par des chocs saisonniers et par des foyers de maladie, sont souvent aux limites du supportable, mais l’impact de cette sécheresse représente une menace d’une ampleur totalement différente.

La Somalie a connu en 2011 sa pire famine du 21ème siècle, affectant selon les estimations quatre millions de personnes, dont 750 000 ont été confrontées à la famine. Cette famine a entraîné la mort de plus de 250 000 personnes.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here