Les jeunes camerounais s’engagent à stopper le changement climatique

0

Les autorités camerounaises ont un soutien de taille dans leur bataille contre le changement climatique. En effet, la jeunesse du pays a posé une action citoyenne pour la lutte contre le changement climatique à l’issue de la 14ème conférence nationale  des jeunes (COY 14) qui s’est tenue à Mbalmayo, localité située à 50 Km de Yaoundé. Les participants, 200 élèves, ont chacun planté un arbre pour un total de 200 arbres plantés. Cet événement d’ampleur a permis aux jeunes de se faire entendre mais aussi de se former, d’échanger et d’agir sur des sujets d’avenir au cœur de leurs préoccupations liées au changement climatique.

Cette année, ce sont près de 200 jeunes, membres d’organisations de jeunesse, d’associations engagées pour le développement durable, des étudiants, élèves ou simples visiteurs, venus de tout le pays, qui se sont rassemblés deux jours (du 16 au 17 novembre 2018) durant à l’École Nationale des Eaux et Forêts (ENEF) pour échanger, débattre, partager leurs idées et actions et proposer des solutions concrètes contre le réchauffement climatique.

Nourris par la volonté de participer à la préservation de l’environnement, ces élèves ont œuvré pour le reboisement de leur environnement dans un contexte où les populations procèdent progressivement à l’abattement des arbres en vue de créer des espaces habitables. La COY14 a été, largement soutenue et accompagnée par différentes associations et ONG à l’instar de Solidarité Technologique.

Fidèle à sa mission d’œuvrer pour la promotion d’un développement technologique durable, Solidarité Technologique s’est employée à soutenir l’organisation de cet évènement. Elle y a aussi activement participé en envoyant à Mbalmayo sa délégation d’experts : M. Kaljob Constantin, Responsable QHSE ; M. Yoppa Lucien, Responsable technique et M. Akonga Théodore, Technicien d’Atelier. Par l’animation d’un stand, la présentation d’un exposé et la conduite de débats pendant les ateliers, Solidarité Technologique s’est attelée à sensibiliser et renforcer les capacités des centaines de jeunes présents sur la lutte contre les effets du changement climatique.

L’école nationale des eaux et forêts de Mbalmayo a servi de cadre pour cette conférence placée sous le thème: « Autonomisation de l’action des jeunes dans la lutte contre les changements climatiques ». La COY 14 oeuvre pour l’implication des jeunes dans les questions de protection de l’environnement et de lutte contre les changements climatiques. Elle procède par des campagnes de sensibilisation et d’informations, des séances de formation pour le renforcement des capacités afin d’atteindre ses objectifs et outiller les populations en matière de lutte contre les changements climatiques. « Ces jeunes ont été outillés sur des mesures leur permettant de protéger leur environnement et de participer plus activement dans cette lutte qui implique tout le monde » déclare Alioum Bouba, président de la COY 14.

A travers cette action, les élèves ont compris que l’Homme est le premier responsable de la dégradation de l’environnement. Il lui revient par conséquent de poser des actes forts pour la résolution de ce problème. Cette deuxième édition de la COY 14 s’est tenue en prélude de la 24e Conférence des Nations Unies sur le Changement climatique.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here