Lutte contre le manque de financement dans le secteur agricole : l’Afrique se dote de l’initiative MyAgro

0

Ouf de soulagement pour les petits exploitants agricoles qui pourvoient à hauteur de 70% des besoins alimentaires africains. Ces derniers sont par contre confrontés à la problématique du changement climatique et de ses effets néfastes. C’est dans cette optique que l’initiative MyAgro, une solution d’épargne et de paiement qui permet d’obtenir semences, outils et formations voit le jour et a pour objectif d’optimiser le rendement au profit de ces agriculteurs.

En Afrique, les petits exploitants agricoles doivent faire face aux effets néfastes du changement climatique sur leurs cultures. Leurs produits nourrissent le continent pour environ 70% des besoins alimentaires, mais ils n’ont pas toujours les moyens de s’approvisionner pour assurer la pérennité de leurs activités. Une initiative dénommée MyAgro a développé une solution technologique pour les aider.

À travers une plateforme mobile d’épargne et de paiement, les agriculteurs mettent de côté de petites sommes d’argent pendant les saisons sèches, pour se procurer semences, matériel et formations afin d’optimiser leur rendement pendant les saisons pluvieuses. Les agriculteurs utilisent des cartes prépayées d’un dollar fournies par MyAgro. Avec ces cartes, ils peuvent acheter les semences et les engrais chez les fournisseurs.

Le fournisseur entre un code dans son téléphone pour enregistrer les épargnes dans les comptes des agriculteurs. Les semences et les engrais sont livrés lorsque le paiement est terminé. En plus de recevoir ces intrants, les agriculteurs bénéficient également d’une formation dispensée par un réseau de plus de 1 800 formateurs.

Les promoteurs de MyAgro révèlent sur le site de la Banque mondiale que leur solution augmente les rendements de 50 à 100 %, et qu’elle a permis de réaliser un bénéfice de 110 dollars supplémentaires par an pour chaque agriculteur. Grâce à cela, MyAgro contribue à combler le manque de financement nécessaire à la survie des petites activités agricoles.

L’initiative entamée en 2011 a déjà soutenu 90 000 exploitants agricoles au Mali, au Sénégal et en Tanzanie. L’équipe de MyAgro ambitionne d’aider 1 million d’agriculteurs d’ici à 2025 par le biais de partenariats avec les acteurs du secteur privé et les gouvernements.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here