Le Lesotho lance la deuxième phase de construction de dix nouveaux mini-réseaux solaires

0

Les autorités du Lesotho ont entrepris, depuis 2017, la possibilité de créer des mini-réseaux électriques afin d’assurer l’accès à l’électricité à environ 52 % de la population.

Maseru a réussi la première expérience grâce à la suite de la mise en œuvre d’un projet pilote. Après ce succès, le Lesotho a lancé la deuxième phase, beaucoup plus importante, d’un projet pionnier de mini-réseaux photovoltaïques. Après l’achèvement du premier site pilote de 50 kW en autoconsommation en 2021, dix nouveaux systèmes solaires vont être déployés dans le pays par la startup OnePower Africa.

Ce mini-réseau solaire photovoltaïque hybride pilote réussi au Lesotho a ouvert la voie à 10 mini-réseaux supplémentaires qui fourniront un premier accès à l’énergie à 20 000 personnes et à une énergie propre à sept centres de santé.            

Cette deuxième phase, beaucoup plus importante, d’un projet pionnier de mini-réseaux solaires en cours après l’achèvement d’un projet pilote sur un seul site financé par la Renewable Energy Performance Platform (REPP).    

A travers ce financement, le Lesotho poursuit le déploiement de mini-réseaux solaires en zone rurale et lance la seconde phase d’un projet ambitieux d’électrification qui prévoit la mise en service de ces dix nouveaux mini-grids privés.

La construction du mini-réseau solaire de 50 kW a été rendue possible grâce à un prêt LSL7m (Lesotho loti) de REPP en octobre 2018. Cela fait suite à un effort pionnier visant à sécuriser la concession inaugurale du mini-réseau du Lesotho par Sotho Minigrid Portfolio SPV (Pty) Ltd, qui est un véhicule à usage spécial (SPV) détenu par la startup OnePower Lesotho (Pty) Ltd.

Cette dernière avait bénéficié du support financier de l’Union européenne (via l’initiative de financement de l’électrification EDFI ElectriFI) et du fonds britannique de développement énergétique REPP pour réaliser l’étude de faisabilité et la construction du mini-réseau à batterie solaire.

Signalons qu’en fin 2021, l’achèvement du tout premier mini-réseau privé du pays à Ha Makebe, au nord-est de la capitale Maseru, a permis à 215 ménages et entreprises d’accéder à l’électricité.

Le mini-réseau pilote a été achevé en 2021 et a depuis ouvert la voie au développement d’un portefeuille plus large de jusqu’à 10 mini-réseaux supplémentaires après REPP et l’Initiative de financement de l’électrification financée par l’Union européenne (UE) (EDFI ElectriFI) ont chacun investi 75 millions de LSL (~ 4,4 M€) en fonds propres et dettes senior dans le SPV début 2022. 

Cette nouvelle enveloppe permettra de financer la construction d’un portefeuille de 11 mini-réseaux (dont 10 nouveaux) d’une capacité totale de 1,8 MW. Selon le REPP, lorsqu’ils seront pleinement opérationnels, les mini-réseaux fourniront un accès à l’électricité à environ 4 900 ménages, ainsi qu’aux petites entreprises, aux écoles et à sept centres de santé.

Selon un communiqué relatif à l’opération, « en plus d’apporter un service de qualité réseau aux 11 communautés en déployant des systèmes d’énergie solaire, 1PWR déploiera une série d’innovations technologiques, y compris des trackers photovoltaïques – les seuls systèmes de ce type actuellement conçus et fabriqués en Afrique subsaharienne. La société déploiera également des compteurs intelligents optimisés pour les conditions locales et hors réseau, et des centrales électriques pré-construites pour assurer une construction et un déploiement efficaces des systèmes de production ».

Avec le soutien du programme européen de soutien à l’investissement dans les énergies renouvelables GET.invest, 1PWR a optimisé son processus de modélisation financière et de développement de mini-réseaux, lui permettant d’offrir un tarif de 5 Maluti par kWh (0,33 $/kWh).

Le Lesotho est l’un des pays les moins électrifiés au monde, avec un taux d’électrification rurale estimé à moins de 20 % – et les mini-réseaux solaires sont un excellent moyen de desservir les zones difficiles d’accès.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire