Le Togo à l’heure de l’électrification rurale

0

Le président de la République du Togo, Faure Gnassingbé a lancé dans la région des plateaux son projet d’électrification rurale par le biais de kits solaires individuels  intitulé « Cizo » (en guin, langue du sud-Togo, allumer) samedi 2 décembre 2017.

La Banque africaine de développement promet d’injecter environ 1 million de dollars pour la réalisation du projet d’électrification rurale du Togo. La réalisation de ce projet permettra à Faure Gnassingbé de donner corps aux initiatives de son mandat social annoncé début 2017. Le président togolais s’était rendu à Awagomè (175 km au nord de Lomé, préfecture de l’Ogou) pour lancer les opérations du fournisseur BBOXX. Le Togo avait « signé le 19 juillet 2017 un accord de partenariat avec la compagnie britannique spécialisée dans les énergies renouvelables, pour la fourniture de 300 000 systèmes solaires domestiques, grâce auxquels les ménages pourront charger cinq lampes, une télévision et une radio sur une batterie de 12 volts. Les kits se présentent sous la forme d’un panneau solaire relié à une batterie qui donne accès à une énergie renouvelable et décentralisée pouvant être utilisée comme solution d’éclairage avec lampes LED et pour faire fonctionner de petits appareils électriques. Ainsi, les autorités ont annoncé qu’au moins 2 500 résidents du village d’Awagomè sont raccordés et que le projet Cizo vise à fournir de l’énergie pas chère et de bonne qualité à 2 millions de foyers. A terme, l’initiative pourra générer 5 000 emplois directs et 4 000 indirects pour un investissement de plus de 68 milliards de francs CFA sur 5 ans, essentiellement financé par des capitaux privés », précise une à la présidence de la République togolaise.

S’agissant du financement, le gouvernement du Togo affirme qu’il y a mis 8,7 milliards de francs CFA de fonds propres et devra mobiliser le restant auprès des investisseurs privés. La Banque africaine de développement (Bad) qui s’intéresse au projet à travers son Fonds des énergies durables pour l’Afrique (Sefa, un fonds hébergé par la Banque) a pour sa part mobilisé 975.000 dollars. «Nous sommes heureux de soutenir le programme d’électrification rurale « CIZO » du gouvernement du Togo destiné à apporter une solution adéquate aux localités éloignées du réseau et faiblement peuplées», s’est réjoui Ousseynou Nakoulima, directeur du département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de la Bad. Après la banque africaine de développement, le Togo s’ouvre aux autres donateurs pour boucler les 60 milliards de francs CFA restants.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire