Le Cameroun a perdu 1,5 million d’hectares de forêts entre 2000 et 2017, selon un rapport

0

C’est une catastrophe naturelle qui s’est produite au Cameroun et elle a été mise en exergue par un rapport. Les chiffres font mal dans le dos. En effet, le pays d’Afrique centrale a perdu une part importante de sa forêt en l’espace de 17 ans. Entre 2000 et 2017, il a perdu plus de 1,5 million d’hectares de forêts.

C’est ce qu’a indiqué un rapport de l’établissement public chargé de suivre et d’évaluer les impacts socioéconomiques et environnementaux des changements climatiques dans ce pays publié mercredi 20 octobre 2021.

Selon ce rapport présenté par l’Observatoire national des changements climatiques au Cameroun, la majeure partie de la déforestation a eu lieu dans le bassin du Congo qui contient la deuxième plus grande forêt tropicale du monde, cruciale pour la régulation du climat mondial.

Les experts auteurs de ce rapport alarmant redoutent une accélération de la destruction de l’environnement. Ils ont exprimé leur crainte lors de la présentation dudit document à Yaoundé, la capitale du Cameroun.

Le ministre camerounais de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, Pierre Hélé, dont les propos sont relayés par l’agence de presse Chine nouvelle, a imputé cette dégradation croissante des forêts aux effets du changement climatique.

« Le Cameroun est heureux de présenter un argument fort dans la lutte contre le changement climatique, lors de la 26ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), le mois prochain à Glasgow », a ajouté l’agence, citant M. Hélé.

« Nous devons faire de notre mieux pour lutter contre la déforestation. Au cours de la COP26, le mois prochain, nous devons faire face au problème des changements climatiques », a promis le ministre lors de la présentation du rapport à Yaoundé.

Moctar FICOU / VivAfrik  

Laisser un commentaire