Catastrophes naturelles: 8 pays africains parmi les 9 plus vulnérables selon selon Verisk Maplecroft

0

Il s’agit du Soudan du Sud, du Burundi, de l’Erythrée, du Tchad, du Niger, du Soudan, du Mali et de la République démocratique du Congo qui sont classés dans la catégorie « Risque extrême »selon une étude publiée le 23 mars par le cabinet de conseil en gestion des  risques Verisk Maplecroft.

Ces pays africains arrivent en tête du classement des pays les plus vulnérables aux catastrophes naturelles à l’échelle mondiale, et c’est l’Afghanistan qui occupé la troisième place du classement après le Soudan du Sud et le Burundi respectivement première et deuxième. De la quatrième jusqu’à la neuvième viennent successivement l’Erythrée, le Tchad, le Niger, le Soudan, le Mali et la République démocratique du  Congo.

Par conséquent, le continent compte huit pays sur les neufs les plus vulnérables à 11 types de catastrophes naturelles, dont les séismes, les cyclones tropicaux, les inondations, les tempêtes hivernales, les incendies et les tsunamis.

Verisk Maplecroft impute les scores médiocres des pays africains en matière de résilience aux catastrophes naturelles à la mauvaise gouvernance, la faiblesse des infrastructures ainsi qu’aux niveaux élevés de pauvreté et de corruption qui «amplifient les pertes économiques et humanitaires liées aux catastrophes naturelles».

Un seul pays africain figure cependant dans le Top 10 de l’indice d’exposition des populations aux catastrophes naturelles. Il s’agit du Nigeria, qui occupe le 8è rang dans ce chapitre derrière l’Inde, la Chine, le Bangladesh, l’Indonésie, les Philippines, les États-Unis et le Japon.

Avec Ecofin

Laisser un commentaire